Quelle assurance pour une voiture sans permis ?

Assurance voiture sans permis

Communément désignées sous le sigle VSP, les voitures sans permis sont de petits modèles de véhicules très particuliers. Elles sont connues pour leur grande praticité et peuvent même être conduites par de jeunes conducteurs. Toutefois, en dépit de l’absence d’un permis de conduire, une VSP exige une carte grise, un numéro d’immatriculation et une assurance. L’assurance voiture sans permis n’est pas si différente de celle d’une auto classique.

Qui peut conduire une voiture sans permis et pour quoi faire ?

À la base, les voitures sans permis étaient exclusivement destinées à deux catégories de personnes. D’un côté, il y avait les personnes âgées qui vivaient en milieu rural. De l’autre côté, il y avait les individus qui n’arrivaient pas à décrocher le permis de conduire B. Mais aujourd’hui, tout conducteur peut choisir d’avoir ce type de voiture qui présente de nombreux avantages. Ces derniers sont détaillés sur le site www.assuranceendirect.com avec les conditions d’acquisition et les assurances associées.

En réalité, un véhicule VSP est facile à manier compte tenu de sa petite taille. En plus, il ne consomme que très peu de carburant. Ce qui en fait une automobile de choix pour les retraités et les personnes handicapées. Les jeunes à partir de 14 ans sont également en mesure de se procurer cette voiture ainsi que les conducteurs ayant vu leur permis être retiré ou invalidé.

Enfin, les conducteurs ne souhaitant tout simplement pas passer le permis peuvent aussi se tourner vers une VSP. Elle n’est d’ailleurs pas tenue de passer le contrôle technique. Ce véhicule se gare aisément même dans de petits espaces et offre plus de confort et de sécurité que des scooters et des motos. C’est aussi un véhicule qui ne possède pas de changement de vitesses ni d’embrayages. Certains modèles se composent de boîtes automatiques.

En outre, les VSP présentent de faibles risques de vol et d’accidents tout en offrant les commodités d’une voiture classique. Aussi, ce type de voiture constitue un entraînement efficace à ceux qui aimeraient passer le permis B. Toutefois, qu’il s’agisse d’un achat ou d’une location, il est recommandé d’avoir une assurance pour voiture sans permis dès que vous avez une VSP à disposition.

Quelles sont les assurances disponibles pour ce type de voiture ?

Il existe trois différentes modalités d’assurances voiture sans permis. Mais, l’assurance obligatoire demeure la garantie responsabilité civile incluse dans l’assurance au tiers. Grâce à cette dernière, le conducteur d’une VSP est en mesure d’indemniser un tiers en cas d’accident. Il peut ensuite choisir d’ajouter d’autres garanties qu’il juge nécessaires. Autrement, seule sa responsabilité civile est couverte en plus de la défense pénale et des recours.

Ce dernier point prend en compte les charges et démarches pénales et administratives en cas de litige avec un tiers après un accident. Cette assurance s’occupe aussi du remorquage et du rapatriement du véhicule en cas de panne et d’accidents.

Il y a ensuite l’assurance au tiers étendu ou tiers plus. Cette dernière en plus des garanties de l’assurance au tiers ajoute la protection des dommages en cas d’intempéries ou de sinistres (tempête, neige, acte de vandalisme, incendie, vol, etc.). Elle vous dédommage aussi lors de dégâts causés par des catastrophes technologiques mentionnées par un arrêté interministériel.

Il y a enfin l’assurance tous risques qui englobe tous les avantages des deux précédentes assurances. Ce type d’assurance offre une meilleure protection et couvre les dommages matériels et corporels du conducteur. De plus, avec cette garantie, le conducteur bénéficie toujours d’un dédommagement même s’il n’est pas à la base de l’accident.

Généralement, ce sont les assureurs auto habituels qui se chargent d’établir une assurance auto pour les VSP. La procédure diffère juste légèrement d’une assurance auto classique pour une voiture avec permis. Les garanties et les modalités également varient fortement d’une structure d’assurance à une autre. Toutefois, il s’agit dans un cas comme dans l’autre des mêmes types d’assurance avec seulement des conditions particulières associées au VSP.

Quelle est la procédure d’inscription ?

Malgré son appellation de voiture sans permis, la conduire nécessite d’obtenir le permis BSR (Brevet de Sécurité Routière) pour les personnes nées après le 31/12/1987. Les jeunes d’au moins 14 ans quant à eux doivent disposer du permis AM. Pour les personnes nées avant le 31/12/1987, aucun permis ne leur est exigé. En outre, si vous disposez déjà d’un permis moto A ou B, vous pouvez aussi vous procurer une VSP.

Comme conditions, vous devez être obligatoirement âgé de 14 ans révolus et immatriculer la VSP avant de pouvoir l’assurer. La plaque d’immatriculation est obligatoire à l’arrière, mais facultative pour la mettre à l’avant. Aussi, avant de faire assurer une VSP, vous devez disposer des documents suivants :

  • Pièce d’identité ;
  • RIB (Relevé d’Identité Bancaire) ;
  • Permis BSR ou AM (au besoin) ;
  • Certificat d’immatriculation ;
  • Relevé d’information (uniquement pour les conducteurs résiliés).

L’étape suivante est de procéder à une comparaison des différentes structures d’assurance. Il existe à cet effet des comparateurs en ligne. La comparaison se porte essentiellement sur les modalités, les garanties et les prix des assurances spécifiques aux VSP. L’utilisation du véhicule, les besoins de l’assuré ainsi que son budget sont également des critères de choix important.

Une fois que le choix est fait, il ne reste plus que la signature du contrat d’assurance avec la possibilité d’inclure un second conducteur. Il est également possible pour vous de bénéficier d’options facultatives selon vos besoins. Il s’agit entre autres de la garantie personnelle du conducteur, contenu du véhicule, accessoires, assistance, etc. Par ailleurs, vous devez savoir qu’il est déconseillé de conduire un véhicule autre qu’un VSP en n’ayant pas un permis.

Quels sont les avantages d’assurer sa voiture sans permis ?

Déjà, il est obligatoire d’assurer une voiture que son conducteur ait le permis ou non. Une VSP sans assurance sera soumise aux mêmes conséquences qu’une voiture ordinaire non assurée qui se fait interpeller. C’est d’ailleurs pour faciliter le choix d’une assurance pour voiture sans permis, qu’il en existe de plusieurs types selon les besoins et le budget du conducteur.

En outre, faire assurer sa VSP vous protège en cas d’accidents et aide à alléger les charges financières lors de dégâts matériels ou sanitaires. C’est aussi un excellent coup de pouce tant matériel que technique qui vous est offert en cas de panne ou de sinistre. Cela participe aussi à votre sécurité ainsi que de celle de votre entourage.

Qu’est-ce qu’une fissure de verre et comment l’identifier ?
En quoi consiste l’assurance temporaire ?